Accroître l’utilisation de services et outils numériques dans une visée économique

La thématique du numérique en faveur des usages marchands est identifiée comme axe transversal au sein de la SRI-RI (Stratégie de Recherche et d’Innovation pour une Spécialisation Intelligente). L’impact fort de l’économie numérique sur la compétitivité des entreprises est une réalité de mieux en mieux partagée. Par les gains de productivité qu’elle autorise, elle est à l’origine du quart de la croissance et de la création nette de 700 000 emplois ces quinze dernières années. Ces dynamiques laissent entrevoir des perspectives encore plus prometteuses.

 

Lors d’une enquête réalisée par ORETIC (Observatoire Régional des TIC) en mai 2014, 54% des entreprises de 3 à 150 salariés du territoire Haut-Normand possèdent un site Internet et 3% seulement disposent de fonctionnalités d’e-commerce. Ce chiffre est bien loin de l’objectif du Digital Agenda fixant à 33% pour 2015 la part des entreprises ayant une activité de vente en ligne.

Une enquête Médiamétrie (mai 2014) indique par ailleurs que 50,75% de la population a aujourd’hui recours au e-commerce (rappel Digital Agenda : objectif de 50% pour 2015). Il existe aussi une vraie appétence des citoyens à consommer autrement, via les outils numériques.

Quel est l'objectif :

L’objectif de cette mesure est de soutenir des opérations permettant d’augmenter la part d’entreprises utilisant les outils numériques, notamment :

  • Les projets permettant d’identifier les forces/faiblesses du territoire et des besoins des entreprises en termes d’études, d’outils, etc.,
  • L’accroissement de l’utilisation des solutions d’e-commerce et de la conciliation activités physiques/activités numériques,
  • Le développement et l’animation d’outils de partage : téléservices, plateformes numériques d’échange, espaces collaboratifs, outils de veille, réseaux sociaux d’entreprises,
  • Les nouveaux modes de travail : télécentres, tiers-lieux, fablabs et espaces de coworking.
Qui sont les bénéficiaires :
  • Syndicats professionnels et associations professionnelles
  • GIP (Groupement d’Intérêt Public)
  • Collectivités territoriales et leurs groupements
  • OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés) et OPACIF (OPCA pour le financement du Congé Individuel de Formation)
  • Structures privées et publiques dans le cadre d’une action collective
Caractéristiques de l'aide :
  • Le taux d’intervention FEDER est de 35% sauf pour les actions d’adaptation des entreprises à l’utilisation des services et usages numériques pour lesquelles le taux d’intervention est de 50%
  • Le seuil minimum d’aide FEDER est de 20 000€
  • Le taux d’aides publiques toutes confondues ne doit pas dépasser 80%
  • Le projet doit mettre à disposition de nouveaux services innovants au titre des actions éligibles.