Fabrique d’initiatives – Tiers-Lieux Normandie

La Région Normandie a affirmé, dans sa « Stratégie Numérique » adoptée en octobre 2017, son ambition de favoriser la diffusion d’une culture numérique, de communautés d’entraide facilitant l’innovation. Les nouvelles aspirations au travers du numérique sont marquées par la volonté du faire ensemble, du développement de pratiques collaboratives contribuant au développement d’un nouvel entreprenariat. En réponse, la Région Normandie porte le développement du réseau « Tiers-Lieux Normandie ». Ce choix a été acté en décembre 2017 par l’Assemblée Permanente qui a créé le « Réseau d’Espaces Ressources pour le Numérique en Normandie » constitué des Espaces Publics Numériques et des Tiers-Lieux Normandie.

Face à la montée en gamme très rapide de ces nouveaux espaces de collaboration, l’enjeu est de maintenir un haut niveau de service. Il s’agit de donner envie aux utilisateurs potentiels d’avoir recours à ces nouveaux services collaboratifs. Pour ce faire, la Région lance l’Appel à projets « Fabrique d’Initiatives » pour améliorer les activités du réseau.

Quel est l'objectif :

L’AAP vise trois objectifs :

  1. Favoriser l’essor du coworking
  2. Accélérer le déploiement de « Tiers-Lieux Normandie » dans les territoires dépourvus de ces structures
  3. Encourager les innovations.
Qui sont les bénéficiaires :
  • Les entreprises publiques et/ou privées, fondations et associations de droit privé
  • Les GIP / GIE et autres formes de groupements
  • Les collectivités territoriales et leurs groupements
  • Les syndicats mixtes
  • Les consortiums d’acteurs intervenant sur un même territoire dont les compétences sont complémentaires dans le cadre des objectifs décrits plus hauts. Des collectivités territoriales, organismes publics et/ou privés ou établissements d’enseignement pourraient être associés au projet. Un des acteurs devra être désigné comme porteur principal du projet.

 

Caractéristiques de l'aide :

Les réponses sont attendues entre le 1er janvier 2020 et le 1er mars 2020.
Le soutien de la Région porte à la fois sur les coûts d’ingénierie et sur les dépenses de réalisation. Les projets peuvent faire l’objet d’une ingénierie préalable qui permet de sécuriser la mise en œuvre et d’optimiser les sources de financement. Cette période correspond au temps de finalisation de l’ingénierie nécessaire à la mise en œuvre du projet. La recherche de sources de financement complémentaires sera systématiquement effectuée.
 
Les dossiers de candidature présenteront :

  • L’initiative proposée et son apport pour les membres et les usagers,
  • La stratégie de déploiement envisagée,
  • Un budget pour la phase d’étude et un budget pour le déploiement du bien / service
  • Un plan de déploiement pluriannuel - Un budget de lancement et de mise en œuvre
  • Le cas échéant les courriers d’avis des collectivités publiques ou des lettres d’intention des acteurs associatifs locaux, entrepreneurs.