Rénovation urbaine en faveur des quartiers prioritaires de la politique de la ville

Quel est l'objectif :

Reposant sur la mise en place de projets urbains conçus à l’échelle des quartiers, il contribue ainsi à l’amélioration du cadre de vie des habitants de ces quartiers et s’inscrit en partie dans le cadre du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain porté par l’ANRU (à l’échelle de la Normandie, le programme concerne 6 quartiers d’intérêt national (QIN) et 16 quartiers d’intérêt régional (QIR).

Qui sont les bénéficiaires :
  • Communes, Etablissements Publics de Coopération Intercommunale,
  • Etablissements Publics, bailleurs sociaux, sociétés d’économie mixte et associations, à condition que les opérations s’inscrivent dans un partenariat formalisé avec les collectivités,
  • Syndics de copropriété dont la copropriété est inscrite dans une Opération programmée d’Amélioration de l’habitat ou un Plan de sauvegarde.
Caractéristiques de l'aide :
Type d'opération Plafond dépenses
subventionnables par opération
(HT ou TTC selon le régime
du bénéficiaire)
% QIN % QIR et
autres
QPV
Aménagement d’espaces publics 1 200 000 € 25% 40%
Revitalisation et restructuration de locaux et
centres commerciaux
1 200 000 € 25% 40%
Construction, extension ou réhabilitation d’équipements
publics de proximité à destination des
habitants du quartier (hors équipements scolaires)
1 200 000 € 25% 40%
Réhabilitation des parties communes ou
résidentialisation d'immeubles d'habitat
social en collectif ou des extérieurs des
individuels groupés
600 000 €
par opération
25% 40%
Réhabilitation des parties communes
d'immeubles en copropriété dans le cadre
d'un Plan de Sauvegarde ou d'une OPAH
600 000 €
par tranche de 50 lots
d’habitation principale
25% 40%
Reconstitution du parc de logements sociaux
démolis dans les villes centres par voie
d'acquisition amélioration
40 000€ / logement 25% 40%
  • Le taux de participation sera modulé à la baisse dans le cas du financement d’une opération portée par une commune ou un EPCI bénéficiant d’un taux de subvention (scoring) plus important de l’ANRU, au regard de leur situation financière, de leur effort global et de la richesse de leur territoire, de telle sorte que l’ensemble des financements publics n’excèdent pas 80 %.
Mot(s) clé(s) :
logement social, résidentialisation, aménagement, espace public, équipement, commerce, proximité, copropriété, QPV