IDEE Innovation « Appel à projet éducation au développement durable »

La Région Normandie propose un seul dispositif unique IDÉE (Initiative Développement durable Energie Environnement) pour soutenir les projets dans les domaines de l’Energie, de l’Environnement et du Développement durable. Dans ces thématiques, les enjeux à appréhender sont majeurs pour la Normandie. Les réponses à y apporter sont, encore pour une part, à définir et expérimenter pour valider leur robustesse et leur pertinence. A ce titre, IDÉE Innovation est un des quatre volets du dispositif unique IDEE, visant à soutenir l’émergence de projets innovants et expérimentaux en Normandie, dans les domaines de l’environnement, de l’énergie, du développement durable.

Quel est l'objectif :

Accompagner les projets innovants et expérimentaux dans le domaine de l’éducation au développement durable. Ces projets doivent démontrer leur caractère innovant en proposant un nouveau produit ou un nouveau service, peu ou pas encore expérimenté en Normandie. Ces projets devront participer à l’atteinte des objectifs régionaux fixés en matière d’éducation au développement durable (Cf. critères) et assurer le développement économique, le bien vivre ensemble et l’attractivité de la Normandie. La Région propose ainsi une aide financière et/ou sous forme de conseils à la matérialisation de ces nouveaux projets. Il s’agit donc dans le cadre de cet appel à projets, d’encourager les changements de comportements via des projets innovants ou expérimentaux portant sur l’éducation au développement durable.

Qui sont les bénéficiaires :

Sont éligibles les associations « loi 1901 » à but non lucratif, les structures d’éducation et de formation (lycées, CFA, organismes de formation professionnelle) :

  • Intervenant sur le territoire Normand, potentiellement en lien avec les territoires de coopération de la Région Normandie;
  • Intégrant les principes et méthodes du développement durable dans leur organisation (cohérence entre le projet proposé et les méthodes, outils et moyens de sa mise en œuvre).
Caractéristiques de l'aide :

CRITERES D’ELIGIBILITE ET DE SELECTION

Ces projets, développés pour la première fois par le porteur de projets, ne pourront être financés que s’ils s’inscrivent dans l’un des deux cas suivant :

Cas n° 1 : Le projet est porté par une structure d’éducation au développement durable qui propose des projets innovants ou expérimentaux ;

Cas n°2 : Le projet est porté par une structure dont le champ d’action principal n’est pas l’éducation au développement durable (ex : association sportive; culturelle, touristique…) mais qui porte un projet nouveau qui intègre pleinement les enjeux du développement durable et sensibilise de manière importante son public. et concernent au-moins deux des thématiques suivantes :

  • L’éducation à l’environnement : biodiversité, eau, littoral, air, milieux aquatiques,
  • L’éducation à la sobriété énergétique, aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique,
  • L’éducation à la lutte contre les changements climatiques et aux stratégies d’adaptation,
  •  L’éducation à la santé-environnement, à la solidarité,
  • L’éducation à une économie et une consommation responsables et équitables,
  • L’éco-citoyenneté.

Outre le respect de ces dernières modalités, les critères de sélection suivants seront systématiquement pris en compte (ils doivent apparaître clairement à la lecture du dossier de candidature) :

  • prise en compte des publics cibles de la Région et diversité de ces publics : la tranche d’âge 15-25 ans, le grand public, issus des territoires hors grandes agglomérations, exception faite des quartiers relevant de la politique de la ville (objectif de favoriser le développement de l’équilibre territorial de la Région),
  • la pertinence du projet au regard des enjeux environnementaux, sociaux et économiques régionaux,
  • la capacité du porteur de projet à mobiliser d’autres co-financeurs, 
  • les partenariats, et en particulier les partenariats locaux,
  • la mise en place d’indicateurs d’évaluation quantitatifs et qualitatifs (le porteur de projet devra s’engager à assurer le suivi et l’évaluation de son projet, et à transmettre de manière transparente à la Région et à ses partenaires les résultats de ce suivi et évaluation),
  • la qualité des moyens pédagogiques mis en œuvre,
  • la reproductibilité du projet : les projets réussis doivent pouvoir être transposables et diffusés ensuite en Normandie. Ils doivent donc pouvoir faire l’objet d’une valorisation et d’un transfert d’expérience,
  • la cohérence du projet (prise en compte des principes du développement durable dans la conception, l’organisation et la mise en œuvre du projet),
  • le caractère innovant du projet,
  • les projets portés en partenariat avec d’autres acteurs favorisant la transversalité (croisement des points de vue et des publics) et la conjonction des dynamiques entre structures, • la dimension transversale donnée au projet (projet touchant à plusieurs aspects du développement durable),
  • l’ancrage territorial,
  • l’adéquation des moyens humains et ressources mobilisés. Le porteur devra s’engager à communiquer sur son projet, rendre disponibles les données et les résultats du projet, et autoriser la Région et ses partenaires à communiquer sur son projet pour le valoriser

Remarque : une structure ayant déjà bénéficié d’une subvention régionale pour un projet d’éducation au développement durable peut présenter un dossier, mais il doit s’agir d’un nouveau projet, d’une nature différente de celui précédemment soutenu.

DEPENSES ELIGIBLES : Ne seront retenues que les dépenses directement liées au projet et nécessaires à sa réalisation. Les dépenses éligibles sont définies par analyse et expertise du dossier présenté. Sont exclues des dépenses éligibles les contributions volontaires (bénévolat, mises à disposition, prestations gratuites).